top of page
  • Carole-diététique-Seynod

Des insectes dans notre alimentation !!!

#onmangesdesinsectes, #desgrillonsdansnotrealimentation, #farinedegrillons, #naturoptahieannecyseynod, #conseildenautopathe, #nourrituretransforme, #lirelesetiquettesdesproduitsalimentaires,#nourritureindustrielle,



En janvier 2023, la Commission européenne a publié deux nouveaux règlements relatifs à la présence d’insectes dans notre alimentation.

L’industrie agroalimentaire a le droit d’utiliser pendant cinq ans, de la poudre de grillons domestiques partiellement dégraissés, dénommée « Acheta domesticus » - dans ses produits, depuis le 3 janvier 2023. Ces grillons peuvent être intégrés en petite quantité sous forme de farine dans plusieurs aliments.

La provenance de ces grillons sera exclusivement issue de la société vietnamienne Cricket One qui en a fait la demande expresse auprès de la Commission européenne.

De même, des larves de petit ténébrion mat dénommées « Alphitobius diaperinus », un coléoptère connu pour dévorer les panneaux d’isolation, pourront être intégrées sous formes congelée, lyophilisée, en pâte ou en poudre « à certains produits alimentaires destinés à l’ensemble de la population, ainsi que sous forme de poudre dans des compléments alimentaires » pendant une durée de 5 ans, à compter du 5 janvier 2023.


Contrairement à certaines rumeurs, les industriels n’ont pas l’obligation d’intégrer des insectes à leurs produits pour palier certaines pénuries ou un prix croissant des matières premières. Les intégrer à leurs recettes reste un choix et devra être renseigné en toute transparence.

Si votre aliment comporte des grillons domestiques, l’étiquette portera donc la mention suivante :

« poudre d’Acheta domesticus (grillons domestiques) partiellement dégraissés » et respectera donc les dispositions du règlement européen 2015/223 sur tout ‘nouvel aliment’ (novel food), en particulier l’article 9 b.

Et si votre aliment contient des petits ténébrions mats, l’étiquetage via la liste des ingrédients vous l’indiquera ainsi : « larves d’Alphitobius diaperinus (petit ténébrion mat) congelées/en pâte » ou « larves d’Alphitobius diaperinus (petit ténébrion mat) lyophilisées/en poudre », selon la forme utilisée.


En revanche, si ces farines d’insectes sont utilisées dans des aliments consommés au restaurant ou achetés en boulangerie, par exemple, il sera très compliqué voire impossible de le savoir.


Ces grillons (Acheta domesticus) pourront donc être intégrés en petite quantité sous forme de farine dans plusieurs aliments :

  • Pains et petits pains multicéréales, biscuits secs et gressins (maximum 2g d’Acheta domesticus pour 100g de produit)

  • Barres de céréales (max. 3g/100g)

  • Prémélanges secs pour produits cuits au four (max. 3g/100g)

  • Biscuits et en-cas à base de farine de maïs (max.1,5g/100g)

  • Produits secs à base de pâtes farcies (max. 3g/100g) ou non (max. 0,25g/100g)

  • Sauces (max. 1g/100g)

  • Produits transformés à base de pommes de terre, plats à base de légumineuses et de légumes, pizzas, produits à base de pâte (max.1g/100g)

  • Lactosérum en poudre (max. 3g/100g)

  • Substituts de viande (max. 3g/100g)

  • Soupes et concentrés ou poudres de soupe (max.1g/100g)

  • En-cas à base de farine de maïs (max. 4g/100g)

  • Boissons similaires à la bière (max. 0,1g/100g)

  • Confiseries au chocolat, fruits à coque et oléagineux (max. 2g/100g)

  • En-cas autres que les pommes de terre frites (max. 5g/100g)

  • Préparations de viande (max. 2g/100g)

Les larves de petit ténébrion mat - Alphitobius diaperinus, peuvent être utilisés sous formes congelée, lyophilisée, en pâte ou en poudre « dans un certain nombre de produits alimentaires destinés à l’ensemble de la population, ainsi que sur l’utilisation de sa forme en poudre dans des compléments alimentaires ». Les aliments concernés sont :

  • Barres de céréales (max. 25g sous forme lyophilisée ou en poudre pour 100 g)

  • Pain et petits pains (max. 20g en poudre pour 100g)

  • Céréales transformées et céréales pour petit-déjeuner (max. 10g sous forme lyophilisée ou en poudre pour 100 g)

  • Gruau (max. 15g en poudre pour 100 g)

  • Prémélanges (secs) pour produits cuits au four (max. 10g en poudre pour 100 g)

  • Produits à base de pâtes séchées (max. 10g en poudre pour 100 g)

  • Produits à base de pâtes farcies (max. 28g sous forme congelée ou pâte pour 100 g et max. 10g en poudre pour 100g)

  • Lactosérum en poudre (max. 35g en poudre pour 100 g)

  • Soupes et potages (max. 15g en poudre pour 100 g)

  • Plats à base de céréales ou de pâtes (max. 5g en poudre pour 100 g)

  • Plats à base de pizza (max. 5g sous forme lyophilisée ou en poudre pour 100 g

  • Nouilles (max. 10g en poudre pour 100 g)

  • En-cas autres que les pommes de terre frites (max. 10g sous forme lyophilisée ou en poudre pour 100 g)

  • Pommes de terre frites/chips (max. 10g en poudre pour 100 g)

  • Biscuits secs et gressins (max. 10g en poudre pour 100 g)

  • Beurre d’arachide (max. 15g en poudre pour 100 g)

  • Sandwich salé prêt à consommer (max. 20g en poudre pour 100 g)

  • Préparations de viandes (max. 14g sous forme congelée ou pâte pour 100 g et max. 5g en poudre pour 100g)

  • Substituts de viande (max. 40g sous forme congelée ou pâte pour 100 g et max. 15g en poudre pour 100g)

  • Substituts de lait et de produits laitiers (max.10g en poudre pour 100 g)

  • Confiseries au chocolat (max. 5g en poudre pour 100 g)

  • Compléments alimentaires, au sens de la directive 2002/46/CE, destinés à la population adulte (max. 4g en poudre par jour)



Sources : Foodwatch/ article du 22/02/2023

https://www.foodwatch.org/fr/actualites/2023/farine-de-grillons-dans-la-baguette-et-autres-insectes-dans-nos-aliments-foodwatch-repond-a-vos-questions/



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page